CCTV Clip

CCTV Clip


Clipe com as CCTVs

Grupo indie de Manchester tem uma idia genial: aproveitar as cmeras de vigilncia da cidade para fazer o seu videoclip. Assim, eles fazem o clip em vrios lugares da cidade em frente as cmeras e depois, como permite a lei, pede as imagens aos responsveis. O clipe foi bastante visto no YouTube!.

A decepo veio depois: tudo mentira, embora a idia seja interessante e a estratgia tenha funcionado j que o grupo se fez conhecer. Interessante destacar aqui o problema social e ontolgico do status das imagens geradas eletrnicamente a partir de cmeras de vigilncia. Quem est no controle: quem filma ou quem atua? como aferir veracidade a uma imagem j que todos pensavem ser mesmo de cmeras de vigilncia? O clipe embora no tenha usado as cmeras coloca em destaque o crescimento mundial das CCTV e as questes relativas privacidade, vigilncia, violncia…

Vejam detalhes no Ecrans: Fausses camras mais vrai buzz:

“Lorsqu’ils mettent en ligne leur clip fin dcembre sur Youtube, les membres de The Get Out Clause, petit groupe ind de Manchester, espre que son originalit en fera un succs viral. La vido montre le groupe jouant son morceau Paper devant diverses camras de scurit de Manchester. L’ide, telle que lannonce le groupe, est de profiter de cette invasion de “CCTV”(closed-circuit television) pour tourner gratuitement un clip : ils jouent partout dans la ville, puis rclament, comme ils en ont le droit, les rushes des camras de surveillance.

Mais la vido n’a pas le succs escompt : elle est regarde quelques milliers de fois, en cinq mois. Pas mal pour un groupe inconnu, mais loin du buzz espr. The Get Out Clause embauche alors Liam Walsh, l’attach de presse d’Oasis. Et le 6 mai la chane britannique Sky News diffuse le clip. La diffusion explose alors : le clip mis en ligne par le groupe dpasse aujourd’hui les 60 000 vues, tandis qu’une version mise en ligne le 7 mai par un internaute approche des 70 000 vues. Et en route pour la gloire ! A Sky News, les Get Out Clause racontent : ‘On a eu l’ide d’aller jouer Manchester devant toutes ces camras. On savait qu’elles filmaient. Ensuite, on n’avait qu’ demander les images, comme nous l’autorise la loi sur la Libert de l’information.’ Le groupe dit avoir tourn dans 80 lieux, et essuy de nombreux refus pour l’obtention des images. Le clip tourne un peu partout, apparaissant mme dans un reportage du 13h de France 2 le 9 mai.

Las, la belle histoire du petit groupe qui dtourne les armes du systme n’est peut-tre pas si jolie. Ds le 7 mai, le Manchester Evening News publiait une enqute sur le clip : les transports en commun ou les taxis de la ville, o l’on voit jouer le groupe dans le clip, estiment que les images ne peuvent venir de chez eux. Les taxis de Manchester ne sont pas encore quips en camras, et le label affich sur les images prises dans le tramway ne correspondrait pas celui utilis en ralit par les camras des transports en commun. Quant la mairie de Manchester, elle dit ne pas avoir reu de requte pour des rushes vido. (…)”