Le Monde – Whatsapp Brasil

Dei uma entrevista ao Le Monde sobre o caso da suspensão do uso do WhatsApp no Brasil. Aqui a matéria no site do jornal e abaixo a entrevista na íntegra para a jornalista Morgane Tual. Só vi a matéria na semana passada. Fica o registro.

-Quelle est l’importance de Whatsapp au Brésil ? Pourquoi cette application est-elle autant utilisée ?

D’abord le pays est un fort usagé des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Instagram, WhatsApp. Nous sommes presque 100 millions d’utilisateurs de WhatsApp. Et comme c’est gratuit, avec une connexion à l’internet (3G, 4G or WiFi), c’est une façon d’échapper des prix des messages de textes, comme tous les services mobiles au Brésil, très chère.

– Que signifie le blocage de cette application pour les Brésilien ? A quel point cela perturbe-t-il leur quotidien ?

Cela perturbe beaucoup. Le WhatsApp est utilisé pour maintenir les conversations sur les sujets quotidiens. Les réaction dans les réseaux sociaux sont déjà très fortes contre le blocage.

– Le Brésil semble être un pays très avancé en ce qui concerne le respect des libertés en ligne. Comment expliquer ce durcissement par rapport à Whatsapp ?

On a une constitution de l’internet, le Marco Civil, la première au monde écrite avec la participation de la société civil. Il vise garantir les droits de citoyens dans le net. Maintenant il y a des projets de lois (CPICIBER) qui sont en trains d’être votés aujourd’hui (en profitant le climat tendu ave le processus de impeachment de la présidente Dilma), contre les crimes cybernétiques qui vont violer le Marco Civil. L’objectif est de censurer le réseau et de créer un état de surveillance électronique au pays. Le problème du blocage de WhatsApp est justement contre le Facebook qui ne veut pas donner des données personnelles des usages (apparemment mêlés à des crimes). Cette CPICIBER est en train de créer des dispositions expresses de blocage des sites Web et des applications avec de décision juridique questionnable (en première instance), comme celle qui affectent actuellement le WhatsApp.

– Qu’est-ce que cela signifie, selon vous, pour le futur d’Internet, des libertés en ligne et de la protection de la vie privée au Brésil ?

Les lois qui sont en train de passer permettent à un tribunal de première instance – sans les garanties d’une procédure complet et de défense – d’ordonner le blocage des sites Web, des réseaux sociaux, ou des applications. Plus encore, ces lois rendent similaires les  violations du copyright et les activités de terrorisme, d’exploitation sexuelle des enfants ou d’autre crimes odieux . Cela va créer des précédents de censure et de surveillance sur l’Internet au Brésil. Cela va contre le Marco Civil. Plus encore, les opérateur de téléphone mobile veulent maintenant couper l’internet après un certain usage. Pourtant, certains affirment que les contrats prévoyant la déconnexion de l’Internet, après que le consommateur a atteint la limite de l’allocation de données, sont illégales. Après le coup qui est en train de se produire contre la presidente Dilma, nous assistons à un coup contre les libertés dans l ‘Internet. Il y a des fortes réactions populaires contre les deux coups et le destin va se jouer das les prochains jours.

– Est-ce que le conflit Apple / FBI a eu un écho particulier au Brésil ?

C’est similaire car la demande de blocage de WhatsApp est une punition contre la décision de Facebook de ne pas donner des informations des usages, donc similaire au conflit Apple / FBI

Merci encore, et n’hésitez pas à ajouter toute réflexion qui vous paraîtrait pertinente dans ce dossier.

Leave a Reply